Archives mensuelles : juin 2013

Marie-Eveyne CHRISTIN au Conseil National des Sports

Nous citons le Parisien du 26 Juin 2013 :

« La conseillère générale UMP de Sannois Marie-Evelyne Christin va intégrer le conseil national des sports, créé par Valérie Fourneyron, ministre des sports et de la jeunesse. L’élue, également maire adjointe de Sannois, sera l’un des deux représentants de l’association des départements de Fance. Marie-Evelyne Christin est en charge des sports et de la jeunesse au conseil général. »

Commerces dans les quartiers à Sannois

Notre précédent article nous a amené une contribution illustrant le déclin du commerce de proximité dans nos quartiers. Par exemple le quartier de l’église était l’un des plus commerçants de SANNOIS . Aujourd’hui il ne reste pratiquement plus qu’une boulangerie et une pharmacie en activité pour l’instant …

Voici pourquoi il faut soutenir nos commerçants et refuser qu’ils soient affaiblis par des implantations de concurrents le long des voies qui ne survivront probablement que le temps de les entraîner dans leurs disparitions.

On nous suggère aussi d’évoquer la situation du commerce dans le quartier de la gare. D’un point de vue commercial, ce quartier est passé longtemps pour le véritable centre de la ville . Il reste probablement le premier,  hors marché et la grande surface Monoprix . Cependant sur un plan pratique :

– le stationnement y est très difficile, ce qui n’est pas une gène pour les riverains valides mais pose problèmes aux autres et aux habitants de Sannois qui voudraient y faire leurs courses au lieu d’aller à Saint-Gratien ou Ermont.

– les commerces du quotidien et de premières nécessité sont submergés par les agences immobilières et agences de banques, les cafés, restaurants orientaux, fast-food et coiffeurs. Ces honorables professions sont certes utiles et habituellement implantées dans les zones de fort passage que sont les gares . Mais il y a un problème d’équilibre entre d’une part, l’offre de passage et de besoins occasionnels et d’autre part, l’offre qui fait le confort de la vie quotidienne.

Pour illustrer il faut se souvenir qu’ont successivement disparus le poissonnier, l’épicerie fine,  le quincailler/bazar, le boucher, le charcutier, les marchands de fruits et légumes le libraire et les merceries.

On nous dira que c’est une tendance générale et qu’il faut accepter les évolutions sociologiques de notre époque. Nous pourrions nous  aussi nous résigner si nous n’avions pas sous les yeux les réussites relatives de villes voisines.

C’est la question de l’oeuf et de la poule : le commerce de proximité meure-t-il de l’absence d’une politique communale de soutien ou n’est-il pas soutenu parce qu’il s’éteint naturellement ?

La réponse est dans l’analyse des véritables attentes des habitants de la ville.

Rappelons que nous nous sommes battus pour éviter que cette zone soit transformée en immeubles de bureaux.

Voici un véritable thème de débat pour la campagne des élections municipales qui va s’ouvrir. Cela intéresserait plus sûrement les habitants de Sannois que de relayer les thèmes nationaux des partis politiques ou de s’invectiver avec les derniers rebonds de l’affaire Tapie ou Cahuzac …

 

 

Brocante du quartier Pasteur : on nous écrit

Nous avons reçu le même jour et probablement postée en même temps que la lettre recommandée d’interdiction de publier l’image du moulin et du blason de la ville, une autre longue lettre recommandée de personnes en charge de la brocante du quartier Pasteur.

Cette lettre exigeant un droit de réponse, nous la publierons bien volontiers si les auteurs veulent bien nous faire parvenir un document Word ou assimilé, la qualité de la version scannée ne permettant pas une lisibilité suffisante en ligne.

En attendant, à la lecture de ce courrier, il se confirme que l’organisation n’est pas un organisme public, il semble y avoir plusieurs entités impliquées et les informations concernant les finances restent plus littéraires que comptables.

Beaux joueurs, nous sommes également prêts à publier toutes informations qui nous seraient présentées sur ce dernier point, bien entendu sur la base de documents officiels seulement et si possible certifiés comptablement.

A suivre …

Quartier Pasteur à Sannois : Notre « Petit Casino » est ouvert !

Notre supérette de quartier est ouverte de nouveau.

Elle sera disponible toute la semaine du lundi au samedi de 8:30 à 13 heures puis de 15 à 20 heures.

Nous avons beaucoup de chance de conserver un pôle de commerces de proximité aussi important et diversifié pour un quartier. Sauf quelques centres de ville et notamment pas le nôtre à Sannois, très peu de quartiers de ville disposent encore d’un tel choix en France.

Un quincaillier, un artisan boulanger, un boucher-charcuterie, une épicerie, un fleuriste, un artisan coiffeur mixte pratiquant un service personnalisé et non standardisé de chaîne, un café restaurant de qualité et un pharmacien.

Cela justifie pleinement le maintien de la Poste gérée par la Commune et devrait inciter cette dernière à soutenir la réouverture d’un commerce à l’emplacement de l’ancienne charcuterie : c’est l’un des plus beaux emplacements. La synergie avec les autres commerces permettrait d’être optimiste sur les chances de réussite.

Il y a des possibilités de parkings contrairement au centre ville. Plutôt que d’imaginer, comme cela avait été annoncé à une époque, l’implantation de commerces le long de la voie ferrée, coûteuse en investissements et vouée  à un échec rapide nous suggérons d’investir dans ce pôle commercial qui a le mérite d’exister et qui prouve tous les jours son utilité.

Il appartient aussi aux habitants du quartier de penser à leurs commerçants. Nous trouvons naturel de disposer de tout cela mais c’est en fait exceptionnel. Nous ne nous en rendrons compte que lorsque cela aura disparu et il sera trop tard.

Visitez le Casino dès aujourd’hui, cela mérite la visite !

Interdiction d’utiliser les symboles de la culture commune de notre ville

Nous venons de recevoir une lettre recommandée des services de la Mairie nous mettant en demeure de ne plus utiliser les images du blason de la ville ni la photo de notre moulin pour illustrer le blog de l’Association, avec menace de poursuites et donc de sanctions financières.

Cela nous inspire plusieurs commentaires :

– sur le plan juridique cette position est discutable. Mais notre petite association de quartier n’a pas les moyens de soutenir des procès contre une commune et on abuse de notre faiblesse financière. Nous avons donc obtempéré, mais n’avons remplacé les images que par l’affichage de l’interdiction faite par la Mairie.

– la Constitution reconnaît aux citoyens le droit de pavoiser. C’est dans cet esprit et parce que nous sommes fiers de notre commune, que nous avons illustré notre blog par des images appartenant à notre communauté, pas à une autorité administrative ni à des élus. Par exemple le drapeau français n’appartient pas à un gouvernement . Cette position est d’autant plus bizarre que la Commune a abandonné depuis de nombreuses années sur ses documents et courriers, l’utilisation du blason communal, pour un logo un peu ridicule dans le contexte. Le coût de ce logo avait d’ailleurs fait polémique à l’époque.

Juste pour sourire, nous vous suggérons de vous connecter au site de la société Gras et Savoye ( http://www.grassavoye.fr) pour y découvrir leur logo, utilisé antérieurement à celui de notre Commune. Vous constaterez que l’argent de la Commune avait été bien utilisé pour rémunérer une créativité très originale … Même le code couleur est respecté.

– Notre existence gêne . Parce que nous ne faisons pas de politique politicienne, que nous ne nous intéressons qu’aux véritables sujets concrets de la vie de nos  concitoyens de nos deux quartiers. Nous restons à l’écart de la rivalité des partis pendant les périodes électorales et considérons qu’il ne nous appartient pas d’intervenir pour communiquer sur les ennuis judiciaires de telle ou telle personnalité locale.

C’est pour cette raison que nous n’entretiendrons pas de polémique au delà de ce billet sur le courrier de la Mairie. Nous avons des sujets qui intéressent plus nos lecteurs que ce genre de mesquinerie.

Et nous avons probablement raison, car les statistiques de Google sur le nombre de visites de notre  blog, montrent votre intérêt.

Nous allons donc continuer à nous concentrer sur l’essentiel pour vous.