Archives mensuelles : avril 2014

La brocante du quartier Pasteur

La brocante organisée dans le  quartier Pasteur va se tenir encore  cette année, autorisée par la précédente municipalité.

Nous avions fait connaître notre avis sur les conditions d’organisation de cet événement et n’avions par ailleurs pas reçu les comptes que nous nous étions engagés à publier … s’ils nous étaient communiqués.

Le rapport entre les nuisances de toutes natures, l’impossibilité de circuler et la perturbation des services publics d’un côté et les avantages pour les habitants du quartier de l’autre reste très défavorable. Par exemple les poubelles ne seront pas relevées y compris les encombrants qui devront être gardés un mois de plus.

Nous sommes donc intervenus auprès de la nouvelle équipe municipale pour lui exprimer notre préoccupation.

La nouvelle municipalité a donc organisé une réunion de concertation avec les organisateurs en présence d’une représentation de notre Association pour tenter de limiter les nuisances aux riverains.

Des décisions ont été prises  :

–      faciliter la circulation des riverains, s’assurer du non débordement des stands,

–      améliorer l’information des riverains sur leur possibilité de stationnement gratuit à partir de la veille au parking d’intérêt régional de la gare,

–      accroître les interventions de la police municipale et nationale pour éviter les stationnements gênants,

–      renforcer la signalétique sur les emplacements de deux batteries de toilettes publiques afin d’éviter les trop nombreux abus constatés lors des brocantes précédentes,

–      améliorer le ramassage des ordures et déchets ménagers.

Notre association veillera au respect de ces mesures en espérant que la brocante sera une réussite pour les organisateurs mais entraînera le moins de nuisances possibles pour les riverains. Prenez des photos et n’hésitez pas à nous les envoyer.

Nous souhaitons que l’expérience de cette année serve à mieux définir les conditions d’une éventuelle nouvelle organisation de celle de l’an prochain.

Pour garder l’esprit d’un événement qui se prétend d’animation de quartier, il faudrait par exemple limiter l’attribution de stands aux habitants du quartier et plus largement de Sannois. On connaît les dérives de professionnalisation de certains exposants, le respect de la réglementation récente étant peu contrôlée.

Enfin nous avions suggéré que cet événement d’animation puisse être transféré régulièrement vers d’autres quartiers pour les faire aussi bénéficier de l’animation : nous ne sommes pas égoïstes !

Fermé pour travaux ou les délices de la technologie …

Notre blog est confronté depuis quelques temps à des difficultés d’utilisation des logiciels d’édition.

nous n’avons pas encore pu déterminer d’une façon certaine si nous avions un problème de mise à jour ou si c’était la conséquence d’une augmentation des volumes de transactions.

en effet pendant la période électorale des municipales, nous avons vu le nombre de visites passer de 300 à 500 par jour avec un pic le lendemain du premier tour à plus de 1200.

nous travaillons à restaurer une situation normale mais nos moyens financiers et en temps étant limités pour nous faire aider, nous aurons encore probablement pendant quelques temps des perturbations.

Pardonnez nous si nous collons moins, pendant cette période, à l’actualité de nos quartiers et si nous tardons à éditer vos commentaires.

Nous préparons en particulier une communication sur la brocante qui s’annonce et sur l’actualité des activités commerciales Pasteur et Gare.

À bientôt si la technique est avec nous …

 

 

Et ce sont les taxis qui protestent …

Avez vous essayé de prendre un taxi à la gare de Sannois dans la journée ?

Un de nos adhérents nous a raconté son expérience vendredi dernier à 14 h 30.

Voulant se rendre à Saint-Denis d’urgence et ne disposant pas d’une voiture il est allé attendre un taxi à la gare. Personne au bout de 45 minutes. Pas de moyen de joindre une centrale de réservation ni de numéro de téléphone affiché.

Ayant noté à l’occasion de courses antérieures les numéros de deux taxis, notre adhérent les appelle. Le premier taxi demande la destination d’abord puis répond qu’il « ne peut pas prendre la course ».

Le second encore plus direct, après avoir demandé la destination, répond carrément que « cela ne l’intéresse pas ».

Nous étions un vendredi de vacances scolaires de Pâques et la circulation était spécialement fluide en région parisienne. Notre adhérent a demandé du secours à un membre de sa famille qui l’a  véhiculé. Le trajet à duré 15 minutes . Les embouteillages potentiels ne sont donc pas une excuse.

Les taxis communaux bénéficient d’une licence octroyée par les communes et à ce titre d’un monopole . La contrepartie est un cahier des charges de service public.

ce n’est pas la première fois qu’on nous rapporte la difficulté de trouver un taxi à Sannois en particulier à la gare ainsi que  cette « sélection des courses ».

Il nous semble donc urgent que la municipalité :

– rappelle les règles et devoirs aux bénéficiaires de licences.

– délivre de nouvelles licences pour que les sannoisiens trouvent des taxis « intéressés par leur clientèle ».

Les situations et comportements décrits ci-dessus expliquent pourquoi beaucoup de parisiens se tournent vers les VTC qui sont ponctuels, disponibles et intéressés par les clients.

 

SNCF : depuis grèves à répétition

Depuis lundi la circulation des trains de la ligne J desservant Sannois est très perturbé.

Renseignements pris il s’agit des aiguilleurs qui refusent une réorganisation  prévue par la SNCF.

Dans cette entreprise il est naturel, quand on a une divergeance de vue avec son employeur, de prendre en otage des centaines de milliers de travailleurs. Car ce sont bien les travailleurs qui payent ces caprices d’enfants gâtés. Ceux qui devront récupérer les heures perdues, ceux qui ne pourront pas récupérer leurs enfants à l’école ou la crêche, ceux qui travaillent pour sauver des entreprises en difficultés et qui, n’étant pas protégés eux, se retrouveront sans emploi.

Il est vrai qu’en considérant l’accident de Bretigny cette poignée de preneurs d’otages a bien raison de considérer qu’il n’y a aucun problème dans les aiguillages et qu’aucune réorganisation n’est nécessaire.

le comble : la SNCF avait envoyé lundi des agents sur les quais pour aider les voyageurs victimes . Dans la réalité nous avons été témoins que ces agents avaient pour principale activité d’expliquer aux personnes attendant un train depuis 1/2 heures, que de leur point de vue, la grève était bien légitime.