Archives de catégorie : Commissions municipales

La commission extra municipale d’urbanisme

 

Attentive aux évolutions de l’urbanisme de Sannois, notre association vient de mesurer une nouvelle fois l’écart existant entre  le discours  et la pratique de la Mairie dans ce domaine. Tandis qu’une volonté de  dialogue est affichée, la mairie soustrait  son projet d’urbanisme en centre-ville à la concertation réelle.

Dans le bulletin municipal n° 171 de novembre 2011 (éditorial, page 3), le maire de Sannois affirme: « En créant une commission extra-municipale pour la restructuration du centre-ville, notre volonté est d’associer à la réflexion tous les habitants de bonne volonté pour imaginer ensemble le Sannois de demain ». Il est précisé en page 9 que, pour plus d’efficacité, cette commission  fonctionnera sous forme de groupes thématiques.

Qu’en est-il en réalité?  Un certain nombre d’habitants de  nos quartiers, membres  ou non de notre association, ayant  eu la candeur de se porter candidats à la commission se sont vu opposer un refus catégorique par les représentants élus  de la mairie au cours de  la réunion du quartier Gare du 23 novembre. Motif : déjà constituée,  la commission est composée de 26 personnes et l’arrivée de nouveaux membres nuirait  à l’efficacité de son travail. Surprise et incompréhension de la majorité des présents. Car les réponses données aux questions posées laissent pantois :

–        En l’absence de toute annonce préalable, les membres de la commission ont été désignés par la mairie  en toute fin d’une réunion d’information du 19 septembre 2011 alors que de nombreux participants pensant l’ordre du jour épuisé étaient déjà partis

–        Semblant  tout ignorer des informations du  bulletin municipal sur cette question, les élus municipaux présents justifient ce numerus clausus  par l’impératif de conserver son efficacité à une structure déjà nombreuse. L’argument utilisé est incohérent car l’organisation en groupes thématiques de la CEMU permet parfaitement d’étoffer le nombre de ses membres et il est contraire à l’éditorial du Maire pourtant postérieur à la désignation des membres de cette commission

–        Contrairement à ce qu’ils imaginaient, les présidents des conseils des quartiers ne faisaient pas partie de la commission extra-municipale ni aucun membre du conseil de quartier Gare, pourtant très concerné par ces projets.

–        Aucune concertation n’est prévue entre la commission extra-municipale et les conseils de quartier censés représenter les habitants sur toute question relative à leur environnement

–        Aucune association de quartier (il y en a plusieurs) n’a été invitée à y participer

Depuis la municipalité a cru devoir réagir et quelques jours après les débats houleux de ce conseil de quartier, les seuls présidents de conseils de quartier ont été invités à participer aux réunions de la commission qui devrait commencer ses travaux en février.

Mais l’anonymat des membres acceptés par la Mairie est bien conservé.

Derrière l’écran de fumée, une  chose est claire : la commission extra-municipale se pare des atours de la concertation pour permettre à la municipalité de  mieux  « verrouiller » ses projets d’urbanisme en centre-ville.  N’est ce pas en imitant ses formes que le vice rend  habituellement hommage à la vertu?