Archives de catégorie : Vie de nos quartiers

Problèmes de parking à l’occasion des travaux aux écoles Pasteur.

Nous recevons la copie de courrier ci-après.

Bonjour Messieurs les Elus et habitants de la résidence Maurice Berteaux , 

Ci dessous, le compte rendu de l’entretien que les habitants de la résidence 3F Maurice Berteaux, ont eu ce jeudi 20 avril 2017 avec Mr Virard, adjoint au maire au stationnement, et Mr Le Maire, Bernard Jamet.

 Suite à l’information qui nous est parvenue concernant la fermeture de la rue Alphonse Duchesne, sur laquelle nous avons un accord passée avec la Mairie et les 3F, signé par Monsieur Cancelier, ancien maire, et confirmer à plusieurs reprises par la suite. ( nous disposons des traces écrites)

D’ailleurs Mr Biessy, adjoint au maire,  nous avait confirmé que ce tronçon de parking ne serait plus verbalisait en juin 2015, en attendant qu’il trouve un accord entre les 3F et la municipalité.

 Il s’avère que pour faire suite aux travaux dans l’école Pasteur, vous ayez opté pour la mise en place d’Algeco pour les toilettes et les cantines des élèves de maternelles. 

Ces préfabriqués seront posés dans la rue Alphonse Duchesne qui sera fermée à la circulation. Ces travaux vont durer 2 ans à partir de juillet 2017. 

 Suite à la disparition imminente de notre espace parking, nous vous avons interpellé, car selon nos informations recueillies , seuls les parents d’élèves et les professeurs, allaient être mis au courant après l’adoption de cette mesure le 25 avril 17 au conseil municipal.

 Mr Virard , adjoint au maire au stationnement, réfute l’accord qui a été passé par la municipalité et les 3F concernant ce bout de parking, et n’avait pas l’intention de nous donner de solution de  remplacement. Arguant que nous pouvions nous garer ailleurs dans le quartier,  dans les rues pavillonnaires qui n’étaient pas concernée par  le système de disque de stationnement. 

Par contre, il avait été envisagé de réserver au parking de la gare, des places pour les professeurs.

 Nous lui avons préciser que la résidence était un logement social,  et que pour 90 % des habitants,  le surcout de la location d’un parking et l’accumulation des amendes augmentaient la précarité.

 De plus,  lors de la construction des 2 immeubles, les 3F et la Mairie avait un accord pour le stationnement des résidents . Car la loi oblige pour chaque construction de mettre à disposition des places de parking dans le plan PLU.

 Que nous ne voulions pas entrer en conflit avec le reste du quartier à qui nous allions prendre les places de parking. 

 Car, depuis l’arrêt du système d’horodateur, et le fait que les 2 parkings de la gare soient pleins, notre quartier est pris d’assaut par les voitures des personnes  se rendant à la gare et à l’école pasteur.

 Que nous avions régulièrement des amendes, car les places qui nous sont réservées, sont régulièrement squattées , on finissait par se garer sur le BD et nous sommes régulièrement sanctionnés . 

 Certaines d’entres nous, ont même reçu jusqu’à 3 amendes en 1 semaine et cela dure depuis juin 2015 . A 17 euros l’amende cela fait cher…

 De plus , ils n’ont pas prévenu les 3F, car cette année une grille sécurisée devait être mise en place autour de la résidence.

Cette sécurisation était en réponse à tous les cambriolages, agressions, squatteurs, toxicos, alcooliques que nous subissons tout les ans dès que les beaux jours approchent .

 Mais suite à l’intervention dans la discussion de Mr le Maire , Bernard Jamet, celui ci nous a assuré : 

 – Qu’il ne nous avait pas oublié 

 – Qu’il allait nous mettre à disposition, comme pour les professeurs des places de parking à la gare

 – Que ce serait la police municipale qui fera l’inventaire, auprès des résidents du nombre de places qu’il devra réserver pour nous dans le parking de la gare

 – Que dans un avenir prochain, la Mairie envisage la mise en place de macarons payant pour toute la ville dans les zones réglementées dont nous faisons parties

 – Que malheureusement la privation de lumières dues aux Algecos, des habitants du rez de chaussée, était un dommage obligatoire pour la réfection de l’école.

 – Que peut être, les ouvriers des 3F auront la possibilité d’effectuer les travaux de sécurisation …

 – Que ce n’était pas grave si notre résidence non sécurisée, qui donne directement sur la rue Alphonse Duchesne, ne respecte pas le plan VIGI-PIRATE protégeant les écoles.

 – Que c’était moins violent de mettre le maternelles dans des Algecos que ce qu’ils subissent actuellement dans un réfectoire surpeuplé

 Cette émail est aussi fait pour prévenir toute les parties de ce qui va se passer à partir de juillet 17.

 Ces travaux vont être votés au conseil municipal du 25 avril 2017, si vous vous sentez concernés je vous invite à vous y rendre le 25 avril 2017 pour exposer vos doléances. Bien à vous

 Nous espérons sincèrement, Mr le Maire, que nous aurons une solution équitable et juste de la part de notre Mairie, concernant cette suppression abusive et brutale du parking qui nous été alloué et la non sécurisation tant attendue de la résidence.

 Association des habitants de la résidence 3F Maurice Berteaux. 06 28 57 50 89 « 

 Ces habitants nous paraissent devoir être entendus alors que, par ailleurs, ils ont eu connaissance de projets de destruction des immeubles actuels pour être remplacés par des bâtiments beaucoup plus importants.

Ce quartier est un  bon exemple de mixité sociale réussi qu’il ne faut pas déséquilibrer.

Les éboueurs d’Emeraude en grève

Nous recevons ce jour la communication suivante:

« Le nouveau systeme mis en place le 1er mars déjà à l’arrêt , que
font nos élus!!!

Les éboueurs d’Emeraude en grève

Argenteuil, hier. Ces employés chargés du ramassage renouvellent
leur mouvement de grève aujourd’hui.
Les employés du groupe Derichebourg dénoncent les nouveaux circuits
de collecte impliquant une charge de travail plus élevée.
Val Parisis – Plaine Vallée

Par Christophe Lefèvre
Déjà perturbée depuis le 1 er mars et la mise en place d’un
nouveau dispositif, la collecte des déchets ménagers n’a quasiment
pas eu lieu sur le territoire du syndicat Emeraude, hier. Une partie
des employés du groupe Derichebourg, qui a remporté l’appel
d’offres lancé par le syndicat Emeraude, s’est en effet mise en
grève pour réclamer « des meilleures conditions de travail ». Un
mouvement lancé par la CFDT.

Emeraude gère le traitement des déchets dans 17 communes de la
communauté d’agglomération de Plaine Vallée et du Val Parisis,
soit environ 275 000 habitants. Souhaitant modifier son
fonctionnement pour, notamment, optimiser les coûts, la structure a
désigné un nouveau prestataire. Et c’est la société
Derichebourg, avec un site basé à Argenteuil, qui a remporté le
marché autrefois détenu par Val Horizon.

Les 125 employés chargés du ramassage sont donc passés dans le
giron de Derichebourg. Mais ces derniers ont dû faire face à des
nouveaux circuits de collecte. « Les tournées ont été
complètement chamboulées, explique l’un d’entre eux. Du coup,
après être rentrés, on est parfois obligés de repartir. On a vu
des gens qui avaient commencé à 5 heures du matin finir entre 15
heures et 17 heures. » « Les charges de travail ont augmenté,
soupire un de ses collègues. Ce n’est plus possible. Il nous faut
plus de moyens en hommes et en matériel. »

« C’est relativement compliqué, mais il faut que les choses se
mettent en place », souffle Gérard Lambert-Motte, maire (LR) du
Plessis-Bouchard et président du syndicat Emeraude, qui a tenu
récemment une réunion publique pour expliquer les nouvelles
modalités de la collecte. Le mouvement de grève est prolongé
aujourd’hui. Le groupe Derichebourg se dit « très attentif à la
situation ». « Nous allons tout faire pour sortir par le haut de ce
conflit », explique ainsi Emmanuel Brun, le directeur général
adjoint, qui recevra aujourd’hui une délégation d’employés. »

Collecte des ordures, recyclables, verre et végétaux à partir de mars pour les pavillons

Si nous avons bien compris pour le début de ce mois de mars pour les pavillons.:

Recyclables : sortir bac jaune mardi 28/2 au soir pour collecte à partir de 5 h30 le mercredi 1er matin. Même chose le mardi 8.

Encombrants : sortir les objets pour 19 heures le mercredi 1 er mars

Ordures ménagères : sortir les bacs pour collecte à partir de 19 h le jeudi 2 mars. Même chose le jeudi 9.

Verre : sortir les bacs le lundi 13 pour collecte à partir de 19 heures

Végétaux : sortir les bacs le mardi 14 pour collecte à partir de 5 h 30 le mercredi 15 matin.

Si nous n’avions pas tout compris merci de nous le dire, nous ne sommes probablement pas les seuls !

Notre administratrice Madame Monique Savo-Sardaro nous a quitté

Nous avons la tristesse  de vous informer du décès de Monique Savo-Sardaro après une longue maladie.
Sa fille vient de nous prévenir,
Ses obsèques auront lieu ce vendredi 24 à 14h30 à l’Eglise de Sannois.

Monique Savo-Sardaro était une figure active de Sannois, très impliquée dans la vie locale et elle participait au conseil d’administration de notre association pratiquement depuis l’origine

A toute sa famille nous présentons nos condoléances.

 

Nouvelles disposition pour la collecte des ordures ménagères..

Un courrier en cours de distribution dans la ville diffuse les modifications dans la collecte des ordures et déchets incluant le nouveau service pour les végétaux.

La mauvaise surprise, qui n’a pas échappé à nos lecteurs, est la réduction à un seul passage le jeudi pour les ordures ménagères pour les pavillons. On imagine facilement ce que cela donnera en terme d’hygiène pendant la saison chaude en terme d’odeur et peut être de prolifération de rats du fait de poubelles saturées.

Comme l’écrit l’un de nos lecteurs il ne faudra pas s’étonner de voir proliférer les dépôts sauvages.

Il faut certes rétablir les équilibres financiers de la commune, mais n’y avait il pas des postes moins utiles aux habitants à réduire avant ?

Attention aux arnaques à la conformité des installations électriques

On nous a signalé deux cas d’arnaques.

Des personnes se présentent au domicile de personnes, très âgées de préférence, en se réclamant de noms proches d’EDF ou GDF, prononcés rapidement.

Elles demandent à voir les tableaux électriques et, bien entendu , les déclarent non conformes et à remplacer rapidement.

Elles font signer un devis bien salé sans en laisser une copie au client. Une équipe se présente quelques temps après pour effectuer les travaux.

Une fois tout démonté elles prétendent avoir une mauvaise surprise et annonce qu’une facture supplémentaire est à prévoir avec acceptation immédiate, bien entendu …

Par exemple, l’équipe « découvre » l’existence de fusibles sur le tableau, ce qui ne serait pas conforme. Comment celui qui a établi le devis pouvait-il ne pas les avoir vus, alors que c’est la seule chose réellement apparente quand on regarde le tableau électrique existant ?

Ces tentatives d’escroqueries ont été signalées à la police et à la municipalité. Cette dernière a entrepris des démarches pour faire cesser les interventions sur Sannois de l’un des acteurs.

Mais attention ces sociétés bidons renaissent aussi vite qu’elle disparaissent.