Elections municipales à Sannois – Lettre ouverte aux candidats

Comme nous l’avions annoncé nous prenons part au débat démocratique. Notre Bureau vient d’adresser à chaque liste déclarée une lettre dont vous trouverez le texte ci-dessous.Nous publierons les éventuelles réponses dès qu’elles nous parviendront et interrogerions toute nouvelle liste qui viendrait à se déclarer. 


 

Comme d’habitude vos commentaires sont également les bienvenus.


 

 

LE TRAIT D’UNION PASTEUR GARE, ASSOCIATION DE SAUVEGARDE

Anciennement ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU QUARTIER HORS BARRIERES . Association loi 1901 fondée en 1983  Siège : 10 bd Maurice Berteaux – 95110 Sannois

Contact : assoquartierpasteur@gmail.com  Site internet : www. http://trait-union-sannois.fr

Sannois, le 28 janvier 2014

                                     LETTRE OUVERTE AUX CANDIDATS

Monsieur, Madame,

Créée en mai 1983 au lendemain de la fermeture du passage à niveau isolant alors le quartier Pasteur du reste de la commune, notre association a désormais plus de trente ans d’existence.  Longtemps intitulée  « Association pour la Sauvegarde du Quartier Hors-Barrières », elle est devenue  « Le Trait d’union Pasteur-Gare, association de sauvegarde » en 2009. A cette époque, confrontée au projet  de modification du POS et de transformation du quartier autour de la gare en zone de bureaux, il avait été décidé  d’élargir son assise territoriale au quartier Gare et de modifier  son objet social pour mieux défendre les intérêts des riverains de part et d’autre des voies ferrées.

Ayant su s’adapter et évoluer à la mesure des enjeux et des attentes des habitants mais soucieuse de préserver la richesse et la diversité des approches philosophiques et politiques des hommes et des femmes qui la composent, notre association trace sa trajectoire sur une stricte ligne apolitique.

Cependant le souci constant de rester à l’écart des querelles partisanes se conjugue avec le devoir de rester présent dans le débat démocratique local et de défendre les intérêts de nos adhérents. C’est pourquoi, à l’approche des élections municipales, sur un certain nombre de questions qui intéressent au plus haut point les habitants de nos quartiers, nous faisons part de nos constats et parfois de nos propositions à chaque tête de liste déclarée et nous attendons en retour, qu’elle nous précise par écrit ses analyses, les initiatives qu’elle entend promouvoir et les actions qu’elle compte mener. Nous ne manquerons pas de publier ensuite sur notre site les réponses fournies pour donner la parole aux habitants. Conformément à notre ligne apolitique, nous nous garderons de prendre position et  laisserons chacun libre de tirer les conclusions de ce qu’il aura pu lire et comprendre des intentions des candidats.

Nous souhaitons porter à la connaissance de nos adhérents vos analyses et projets concernant les dossiers suivants classés par ordre alphabétique.

1°/ Commerces

Pour un sannoisien, se rendre à Ermont ou à Saint-Gratien, communes de taille comparable à la nôtre, permet de mesurer par comparaison les faiblesses du commerce dans notre ville. L’insuffisance est tout d’abord quantitative avec des fermetures qui témoignent de la fragilité du tissu commercial de proximité. Elle est également qualitative et nombreux sont nos adhérents qui déplorent le manque de diversité des commerces de notre commune, notamment dans le domaine alimentaire. Les quartiers Pasteur-Gare ne sont pas épargnés où de nouvelles cessations d’activité sont à redouter si rien n’est fait pour enrayer la tendance. Un quartier sans commerces devient un dortoir sans âme. Ce n’est pas ce que nous voulons. Au-delà de pétitions de principe, quelles sont les mesures concrètes que vous prendrez en ce domaine ?

2°/ Sécurité

Au cours des derniers mois de 2013 trop de sannoisiens en général et d’habitants des quartiers Pasteur-gare en particulier ont subi un cambriolage. Les rixes et violences sont en augmentation. Les rassemblements de jeunes et squats de halls d’immeubles demeurent à haut niveau. Les incivilités se multiplient dans les espaces publics. En fait, délinquants et trublions paraissent s’être adaptés à la vidéo-protection et ont déplacé leurs activités. Face à cette situation, la police municipale aux effectifs réels ramenés à neuf agents n’assure qu’une présence de voie publique minimale qui ne compense pas les conséquences de la baisse des effectifs du commissariat. Pendant ce temps, gare aux sannoisiens  moyens, coupables d’avoir oublié leur disque de zone bleue ou d’avoir dépassé le temps de stationnement payé, car les contraventions ne les épargnent pas.

Parmi les questions qui se posent, celle de savoir si les vraies priorités ne sont pas perdues de vue revient de plus en plus dans l’opinion de nombreux mécontents.

3°/ Transport

La situation de notre commune en matière de transports n’est pas  enviable en particulier en ce qui concerne les liaisons ferroviaires avec Paris. Alors que des rames flambant neuves permettent,  avec régularité, confort et sécurité améliorés, aux usagers de la gare d’Ermont-Eaubonne de se rendre à Paris-Nord,  les sannoisiens sont les laissés pour compte de la ligne J. Ils vivent, fatigués et abattus, les affres quotidiennes de la spirale infernale que leur inflige la SNCF dans l’indifférence d’élus en apparence peu concernés : rames obsolètes promises à la réforme, pannes et incidents à répétition, retards et annulations sans préavis, trains bondés, voyageurs exaspérés, signaux d’alarme intempestifs, obstacles à la fermeture des portes…. Tout cela après des travaux interminables à la gare ayant  provoqué quatre à cinq ans de nuisances. Et que dire du service en gare après une telle attente ? Devenue simple antenne commerciale de la gare d’Ermont Eaubonne, elle est souvent fermée faute de présence humaine, les lieux n’offrent même pas le refuge attendu aux mauvais jours.

Comme tous les sannoisiens qui empruntent la ligne et veulent être traités en clients et non plus en usagers, nos adhérents attendent avec impatience vos projets dans ce dossier primordial.

4°/ Urbanisme

La modification du POS, voulue par la municipalité actuelle contre l’avis des habitants et du commissaire enquêteur, visant à transformer  le quartier autour de la gare en zone de bureaux et d’activités n’a pas atteint ses objectifs. Aucune activité nouvelle ne s’est installée dans le périmètre de la gare. La situation de l’immobilier a été gelée. A terme, la valeur patrimoniale des biens se trouve menacée.

Quelle qu’elle soit, la nouvelle municipalité élue devra remplacer le Plan d’Occupation des Sols (POS) par un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Quelles seront vos orientations ? Une vraie concertation avec les habitants et les associations – dont la nôtre –  prévues par la procédure sera-t-elle mise en œuvre?

Pour notre part, soucieux  de voir évoluer notre ville, nous sommes favorables à une densification raisonnable de l’habitat autour de la gare et à la construction d’immeubles à usage d’habitation abritant des activités et des commerces en pied-d’ immeuble, à l’image de ce qu’ont su faire des communes voisines. Mais ces constructions nouvelles devront être encadrées par un certain nombre de règles propres à garantir une évolution urbaine maîtrisée et à préserver les diversités sociales, économiques et architecturales de la commune et des quartiers Pasteur-Gare, tout en préservant l’environnement et le maximum d’espaces verts. Nous souhaitons en effet que Sannois conserve son caractère et sa personnalité.

 

 5°/ Fiscalité

En conclusion, face à l’endettement financier de la commune, qui est élevé, à ses recettes, qui  sont limitées, comment entendez-vous mettre en œuvre vos engagements dans les dossiers ci-dessus sans alourdir la fiscalité ? Et quelles sont vos réflexions pour y parvenir ?

Dans l’attente de vous lire, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 Le Bureau

 

 

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Elections municipales à Sannois – Lettre ouverte aux candidats »

  1. TOUCHOTNo Gravatar

    Etre une association locale qui veut rester présente dans le débat démocratique local, c’est bien , mais pas pour parler des terrains de boules, du foot, des soirées et bal organisés, fêtes sortie festives etc….j’ai cru comprendre que l’association voulait s’exprimer sur le vivre ensemble dans la commune, son devenir etc…ce n’est pas « apolitique » puisque c’est s’intéresser à la vie de la Cité, son devenir, je pense que indépendance par rapport à un parti, ou au débat gauche/droite serait plus approprié que « apolitique »

    Défendre les intérêts des habitants, d’accord , mais contre qui? contre quoi? ceux qui font de la politiques ont aussi la volonté de défendre les intérêts des habitants, et je pense qu’ils sont honnêtes et respectables dans leurs choix

    Faire des propositions aux têtes de liste, attendre un retour sur les actions qu’ils entendent promouvoir, c’est bien,, mais n’est ce pas faire de la politique? si une tête de liste répond défavorablement aux propositions, quelle action, quelle décision prendra l’association?

    La politique c’est construire l’avenir d’un pays, d’une région, d’un département, d’une commune, voir avec l’Europe un continent, être « apolitique » c’est ne pas se positionner dans cette construction.

    A la naissance de la démocratie, en Grèce, les esclaves étaient « apolitiques », ils n’avaient pas le droit de participer à la vie de la Cité.

    Répondre
  2. PBNo Gravatar

    Bonjour

    Intéressant votre démarche associative de questionner chaque liste de candidats sur les préoccupations de vos adhérents.

    Non adhérent à votre association mais sannoisien et lecteur régulier des blogs sur notre ville (dont le vôtre), il se trouve que je partage les constats que vous faites sur les transports SNCF ainsi que vos interrogations.

    Je me considère comme usager et non client et trouve normal que le service public réponde au mieux à l’intérêt général.

    Et l’intérêt de l’ensemble des sannoisiens est bien d’avoir des moyens de transports adaptés et fiables.
    La SNCF et la Région peuvent donc être à juste titre interpellées sur cette question.
    Avoir le soutien des élus municipaux ne peut que faire trouver plus vite des solutions.
    Je ne manquerai donc pas de lire attentivement les réponses que vous recevrez.

    PB

    Répondre
  3. beberNo Gravatar

    Bonjour,
    A un mois des élections, nous avons une seule liste qui présente des éléments concernant des projets de ville dans un programme écrit. Pas une critique partisane d’un bilan tronqué. Je ne le citerai pas, je ne prendrais pas parti. Je trouve tout simplement navrant que la seule chose qui compte dans cette campagne est de savoir si le voisin ou la voisine fera partie de telle ou telle équipe. Je doute fort que vous ayez une réponse écrite à votre demande alors même que les relais de médiatisation internet (site, facebook, tweeter) n’apporte absolument rien au débat. De peur de faire une bourde sans doute ? il y a tellement de chose à mettre sur la table. C’est à croire que les équipes ne se sont pas encore réveillées. Ca fait peur !

    Répondre
  4. CorinneNo Gravatar

    La grande absente des débats, des tracts, des programmes de tous les candidats, c’est la Communauté d’Agglomération (CALP). Sachant qu’elle consomme, en toute opacité, près du quart de la taxe d’habitation, et qu’elle est destinataire de la hausse de 30% perçue en 2013, il me semble qu’il serait pertinent de s’y intéresser, non ?
    Je note au passage la duplicité de la Municipalité actuelle qui se félicitait de n’avoir pas augmenté cette année les impôts locaux (après +16% l’an dernier, tout de même !), alors qu’elle a grandement diminué ses charges en transférant les compétences ad hoc à la Communauté d’Agglomération…
    Si l’on se penche sur le fonctionnement de la CALP, on constate que la parité n’y existe pas (30% de femmes, aucune vice-présidente, ni présidente de commission, ni membre du bureau), et le seul engagement intelligible que j’ai lu dans les comptes-rendus est le vote d’un budget de 35000€ pour abonder le fonds de retraite des élus.
    Certes, nous allons cette année, en même temps que les conseillers municipaux, élire les conseillers communautaires, mais les listes sont liées, et il n’est pour l’instant pris aucun engagement quant à leur intervention au sein de la CALP.
    A suivre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*