INFOS OU INTOX ?

Projet PLU

C’est sous ce titre qu’un document  a été diffusé en annexe de  SANNOIS  MAG.

Pour prouver que le projet de PLU ne va pas « bétonner la Ville avec de grands immeubles » ce document publie deux plans avant/après avec seulement la zone centrale de la ville colorisée d’un bleu romantique.

Certains disent que le rédacteur s’est peut-être trompé de plan pour « l’après. » Nous publions donc l’un  des documents qui a été présenté en séances publiques à partir du dossier officiel.

Certains disent aussi que le devoir des élus en démocratie est de s’adresser à l’intelligence des électeurs.

Des rendez vous sont organisés les samedis de septembre et d’octobre pour « expliquer le projet et répondre aux interrogations ». Le calendrier figure en dernière page du document.

C’est une heureuse initiative si ces réunions prennent le caractère de débats pouvant déboucher sur des modifications concrètes.

Certains disent que, dans le cas contraire, ce ne serait alors que de la communication bien tardive.

 

6 réflexions au sujet de « INFOS OU INTOX ? »

  1. stefNo Gravatar

    une reunion ou plutot « un rendez vous » de 9H00 a midi le samedi matin dans des espaces public! pour le quartier pasteur la reunion aura lieu dans le petit square devant l’ecole pasteur???? pour le quartier carreaux/ ramon, moulin/ bel air ou loges/gambetta c’est sur un parking!!!! cela montre implication et les envies de la mairie de faire avancer le debat. c’est honteux!!!!

    Répondre
  2. Barat PierreNo Gravatar

    Merci de votre publication du document qui a été présenté en séance publique à partir du dossier officiel.
    A première vue, la zone marquée en rouge dans ce document correspond précisément à l’ensemble des zones bleues du plan local d’urbanisme présenté par la municipalité de Sannois dans le récent 4 pages INFOS OU INTOX.
    Soit pour le bleu foncé: RC +5étages
    Pour le bleu moyen: RC+4 étages
    Pour le bleu clair: RC +3 étages
    Bleu hachuré: secteur en étude.
    Après l’approbation future du compte rendu du conseil municipal du 6 Juillet, nous devrions pouvoir consulter les règles d’urbanisme détaillées concernant chacune de ces zones.
    Pierre Barat- quartier gare

    Répondre
    1. L'équipe Trait d'UnionNo Gravatar Auteur de l’article

      Le bleu hachuré semble avoir fait son apparition ce qui voudrait dire que quand on veut changer on le peut.

      La question est pourquoi isole t on une zone, dans un document de communication financé par les habitants, alors que les règles on été modifiées plus ou moins largement sur toute la commune ?

      Et le visage de la zone centrale de la ville ne concerne t il pas tous les habitants ?

      Répondre
  3. AlainNo Gravatar

    Amusant ce changement de couleur par rapport à l’ancienne et « terrifiante balafre rouge » qui, symboliquement, déjà, défigurait la physionomie de Sannois. Et hop, magique. Alors qu’avant, le plan de zonage du PLU (toujours montré de loin, mais jamais transmis aux associations) faisait effectivement peur et montrait avec visibilité les zones de densification maximale, à la faveur de l’été, une métamorphose chromatique a eu lieu. Comme le dit Trait d’Union, le rouge carmin des zones où pousseront des immeubles de 5 étages/18 mètres s’est opportunément transformé en un bleu lavande tout provençal, heureux souvenir de cette Côte d’Azur où certains Sannoisiens ont passé l’été.

    Le changement de couleur réussira t-il à faire passer l’amère pilule du PLU ? Et lorsque l’on sait que de toute façon, à l’image d’Anne Hidalgo, même en cas d’avis négatif du commissaire enquêteur, le maire n’aura aucune obligation de respecter les conclusions et recommandations de l’enquête publique, on se demande à quoi sert toute cette communication puisque les Sannoisiens, dans la rue, via les associations, via les élus, dans la presse, une majorité d’habitants se sont déjà fait un avis et rejettent en masse ce projet qui ne leur convient visiblement pas. Le maire devrait assumer ses mauvais choix, arrêter les manoeuvres de dilution et de dilapider de l’argent public puisque de toute façon, je le crains, il n’écoutera pas les voeux des Sannoisiens. Reste que l’enquête publique doit être pour les citoyens l’occasion d’exprimer notre rejet de ce PLU et notre refus de cette manière de faire de la politique qui conduit notre démocratie vers de détestables horizons. Le PLU du maire de Sannois, plus qu’un outil réglementaire, est le symptome d’une maladie, le reflet d’hommes politiques déconnectés des réalités et qui ne voient plus oú se situe l’intérêt général. Nos politiques sauront-ils réagir, nous entendre, se réveiller et s’extraire de leurs lubies mortifères ? L’aboutissement du PLU révélera à Sannos la direction prise, la démocratie retrouvée ou bien un autoritarisme sourd et aveugle.

    Répondre
  4. PierreNo Gravatar

    Pierini,
    J’habite également dans le secteur Gare et je souhaiterais participer à l’élaboration d’une riposte à ce projet de PLU.
    J’ai lu les différentes contributions sur ce site et d’autres et voilà mes interrogations (je ne dois pas être le seul):
    – Le SDRIF préconise une augmentation de population de 15% à l’horizon 2030. Est-il possible d’y déroger? Cette préconisation s’impose-t-elle aux communes? Quelqu’un a-t-il une réponse à ces questions fondamentales? Si elle s’impose, nous ne pouvons pas en faire le reproche à la mairie. En revanche, si elle ne s’impose pas, il faudra identifier les raisons pour lesquelles la mairie l’adopte.
    – Le SDRIF préconise une augmentation de population de 15% à l’horizon 2030. La population de Sannois est actuellement évaluée à environ 27000 habitants, ce qui signifierait une augmentation d’environ 4000 habitants, soit un total de 31000 habitants en 2030. Certains disent que les projets immobiliers en cours sont de l’ordre de 1000/1300 logements, ce qui correspond à environ 2500/3300 personnes. Ces 2500/3300 personnes sont-elles déjà comptabilisées dans les 4000 habitants de plus à l’horizon 2030? Si oui, il ne faut plus construire que 300 à 600 logements d’ici 2030, soit seulement 20 à 40 logements par an, ce qui est peu. Sinon, cela impliquerait que la population soit de 4000 habitants de plus, en plus des 2500/3300 déjà en cours, soit une population de près de 34000 habitants en 2030!!!! Il faudrait clarifier ce point au plus vite pour savoir de quoi on parle.
    – Certains disent que les projets immobiliers en cours sont de l’ordre de 1000/1300 logements, ce qui correspond à environ 2500/3300 personnes. Serait-il possible de faire un inventaire précis de ces projets? Je connais les projets suivants: immeuble de 134 logements à côte de l’école J.Ferry – immeuble de XXX logements en face de l’école Pasteur – 3 immeubles et des maisons derrière Boissonnade – Vente du stade de football (19000m²) derrière la caserne des pompiers. Chacun pourrait-il communiquer ses informations certaines pour faire une synthèse? Pourquoi ne pas demander en parallèle à la mairie quels sont les projets en cours pour faire un recoupage?
    – Une fois l’inventaire achevé, ne serait-il pas judicieux de le communiquer aux Sannoisiens sous forme de tract? L’impact serait plus puissant que de simplement dénoncer verbalement un bétonnage indéfini. La mairie communique avec des tracts (Infos ou Intox), il vaudrait mieux répliquer à moyens équivalents.
    – La mairie dit: « La croissance annuelle prévue pour les 15 prochaines années restera très raisonnable, bien moins importante que ce que la Ville a connu dans son histoire récente. » Sur les 25 dernières années, la croissance était de l’ordre de 0,4% par an. Si elle sera bien moins importante dans l’avenir, on peut l’estimer à 0,2% par an, soit une augmentation de 50 habitants par an, et donc une augmentation totale de 750 habitants à l’horizon 2030. Et même au rythme actuel de 0,4% par an, cela ne fait que 1500 habitants de plus en 2030. On est bien loin des 4000 habitants de plus préconisés par le SDRIF et des 3000 habitants annoncés par la mairie. Ne pourrait-on pas demander au maire d’éclaircir cette ambiguïté fondamentale?
    – La mairie dit: « C’est pourquoi le PLU anticipera les besoins futurs en permettant l’évolution des équipements actuels (extension des écoles Gambetta et Prat, création de halte-garderie et d’accueil de loisirs primaires et maternels). » C’est purement de l’intox: le PLU n’anticipe rien du tout au niveau des équipements de la ville. Si Sannois doit accueillir 4000 habitants, on peut estimer le nombre d’enfants à environ 1300, dont au moins la moitié âgée de moins de 11 ans, soit 650 enfants, et 500 enfants en âge d’aller en école primaire. La mairie semble dire que l’extension de Gambetta et Prat va accueillir 500 enfants!!!! Là encore, il faudrait que le maire s’explique clairement.
    – Comme l’a dit Stef ci-dessus, les réunions d »information sur des parkings en octobre relève d’une volonté clairement affichée de « pourrir » ces « rendez-vous ». C’est la mairie qui propose ce PLU et c’est de son devoir que d’accueillir les citoyens de manière décente. Comment présenter un projet incluant des plans en plein air avec les conditions météorologiques peu propices du mois d’octobre? Le fait de ne même pas vouloir ouvrir un gymnase en dit long sur les intentions de la mairie. Certains élus d’opposition ne pourraient-ils pas intervenir auprès de maire ou du conseil municipal pour organiser de véritables réunions d’informations dignes de ce nom?
    – Il y aurait quelqu’un qui a identifié 30 motifs de recours devant le TA de Cergy-Pontoise. Etant quelque peu habitué à ester devant cette instance, serait-il possible d’organiser une réunion pour exposer ces 30 motifs et voir s’il n’y en a pas d’autres? Je suis à votre disposition.
    – Une personne spécialisée en urbanisme s’est-elle fait connaître? Elle serait d’une grande utilité.
    Si nous voulons avoir un quelconque impact, il faut très rapidement agir, car le temps tourne en faveur de la mairie. En février 2017, il sera trop tard, sauf pour un recours devant le TA.
    Merci de m’avoir lu.

    Répondre
  5. Citoyen pour SannoisNo Gravatar

    QUE DEVIENT LE PLU CITOYEN ? QUELLES ACTIONS?
    Entièrement d’accord avec l’analyse et les suggestions de #Pierre dans sa réponse à l’article INFOS OU INTOX de Trait d’Union.
    Nous sommes partis en vacances avec un tout petit espoir à la suite du message NON AU P.L.U. TECHNICIEN, OUI AU P.L.U. CITOYEN du 15 juillet sur ce site. et les réponses ou propositions qu’il a suscitées.
    Les vacances sont maintenant terminées, la canicule aussi, les quelques nouvelles et les observations recueillies au retour sont bien maigres.
    Après le passage en revue des hypothèses (beaucoup de possibilités de recours selon certains ??), des on-dit, des infos incertaines, y a-t-il des actions en cours pour faire valoir ce PLU CITOYEN?
    Prochain conseil de Trait d’Union, ou conseil élargi, ou réunions de travail auxquels il serait possible de participer?? Collaboration étroite entre les associations qui s’intéressent au sujet?

    Dans son encart « INFOS OU INTOX » la municipalité s’en tient à beaucoup de généralités, de promesses (maintenant on a une petite idée de leur volatilité!), et d’affirmations sans aucune argumentation ou information tangible.
    Le refrain est toujours le même, en boucle : rien n’est figé, la décision du Conseil Municipal du 06/07/2016  » ne veut pas dire « approbation », mais ouverture d’une période de prise d’avis des personnes publiques (Etat, Région…), et surtout d’une enquête publique ….durant laquelle chaque Sannoisien pourra intervenir …..pour soumettre ses observations ».
    Traduction : exactement ce que prévoit la procédure légale, pas un iota de plus, que l’on cherche à nous vendre comme une concertation grâce à la magie des mots!

    Seul point positif, nous sommes invités à nous oxygéner sur divers parkings et esplanades; espérons que ce soit pour nous livrer des couplets plus consistants!

    Le temps presse donc plus que jamais pour faire valoir nos propositions au cours des réunions de quartier spéciales PLU, et au plus tard fin septembre début octobre (est-il possible d’agir sur « le projet » avant l’ouverture de l’enquête publique??), pour être complètement prêts au moment de cette enquête pour tenter de sauver l’essentiel, à condition d’être très nombreux à y formuler les mêmes remarques.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*