La brocante du quartier Pasteur à Sannois : cela devient n’importe quoi !

Nous écrivions l’année passée :

« Notre Quartier Pasteur est aujourd’hui le site de la brocante annuelle.

C’est une manifestation qui vaut aux habitants une journée « d’état de siège ».

Tout en reconnaissant la bonne intention d’animer notre quartier la question peut se poser de la pertinence de ce genre d’événement ici et maintenant.

A qui profite, en effet, un événement où les habitants du quartiers semblent très minoritaires parmi les exposants et même les visiteurs ? Quel est le bilan financier ? Qui supporte les éventuelles pertes, ou bien, où vont les éventuels excédents ? Y-a-t-il des retombées pour le quartier ? Pour nos commerçants ?

Qu’en pensent les habitants des autres quartiers ?

On sait que l’esprit de départ des brocantes a muté. D’une manifestation très locale, conviviale, évitant les gâchis en permettant des trocs entre voisins, on assiste partout à une professionnalisation. l’incitation à la rencontre entre habitants et au développement durable n’est plus centrale. »

La version 2013 de cette manifestation a été bien pire.Les habitants du quartiers rencontrés ont tous exprimé leur envie que cela cesse. Même les commerçants qui auraient pu mieux travailler ce jour là sont pour la plupart en colère et on très vite fermé leurs boutiques .

Il ne s’agit plus de vide grenier mais le plus souvent de vente de vêtements usagés ou d’objets sans valeur qui auraient dû aller directement à la poubelle.Les acquéreurs ne semblent d’ailleurs pas disposés à dépasser un prix plafond d’un Euro lorsqu’ils font une offre aux dires de personnes des stands.Très peu d’habitants du quartier et probablement de Sannois  et même du département si l’on regarde les plaques minéralogiques des voitures garées partout dans la ville.

Problème de sécurité probable : pas de voie d’accès secours ou pompiers dégagée. Pas d’installations sanitaires ce qui a conduit les visiteurs à utiliser pour leurs « besoins » les recoins et jardins des immeubles alentour.Immondices invendues posées sur et autour des poubelles sorties pour le ramassage du lendemain en quantité telle, que l’accès à un groupe d’immeubles était devenu impossible. Blocage des riverains dans l’impossibilité de sortir leur voiture et devant subir l’agressivité ou les menaces des personnes occupant illégalement les accès si l’on avise de leur en faire la remarque.

Et tout cela pourquoi ? Qu’on ne nous parle pas d’animation de quartier !

A qui profite cette manifestation privée sur des lieux publics ? La brocante de Montmorency a des comptes transparents et a  dégagé un excédent de 130 000 Euros versés publiquement à des associations d’aide de personnes en difficulté.

Notre Association va demander par courrier à la Mairie de Sannois de nous apporter un éclairage sur cette manifestation opaque .

Dès maintenant nous exigeons la transparence financière, une vérification de la gouvernance des organisateurs privés et la consultation des habitants du quartier . Si cette brocante devait être maintenue dans des conditions agréables pour les habitants de notre commune une alternance de localisation s’imposerait.

En effet la course cycliste qui se déroule le même week end que le dépôt d’ordures décrit ci-dessus est elle plus sympathique, d’autant qu’il existe une tradition de ce sport à Sannois. Mais elle bloque un second jour de la même semaine la vie des habitants du quartier alors que nous n’avons vu que très peu de Sannoisien à cette manifestation  . Il serait également équitable de l’organiser en alternance avec les autres quartiers.

3 réflexions au sujet de « La brocante du quartier Pasteur à Sannois : cela devient n’importe quoi ! »

  1. RobertNo Gravatar

    Bravo, remarques tout à fait pertinentes et largement partagées sur cette brocante qui n’attire que des désagréments dans notre quartier.

    Répondre
  2. beberNo Gravatar

    Bonjour, Tout à fait d’accord avec ce constat navrant : voir des personnes prendre possession de vos clôtures et portails dès 6h du matin, d’autres uriner le long de votre haie alors que les enfants jouent à proximité, les détritus par kilo… tout un quartier bloqué par le bon vouloir d’une seule association, à laquelle tout le monde n’adhère peut être pas,…
    comme vous le dites si bien , sitôt après on remet ça avec une compétition cycliste qui vous bloque encore le quartier toute la journée, des haut-parleurs qui en mettent plein les oreilles des seuls participants ou accompagnateurs (les riverains eux sont partis ou cloitrés chez eux) : je ne suis pas égoïste je vaux bien que d’autres quartiers fassent l’expérience de ce type d’ « animation de quartier » dont les habitants se passeraient bien !

    Répondre
  3. La VigieNo Gravatar

    Enfin un article qui devrait réveiller l’assoupissement du conseil de quartier et qui montre qu’il faut toujours garder un esprit critique sur les événements.
    La brocante n’est plus ce qu’elle a été et vous avez posé les bonnes questions, j’espère que les élus et les responsables de l’association voudront bien y répondre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*