Une réflexion au sujet de « Le site Sannoisien « Candide à Sannois » donne la répartition des voix par bureau »

  1. KeiserNo Gravatar

    A noter, les excellents scores de B. Jamet et la lourde sanction infligée à Y. Paternotte dans les bureaux Dunant 1 et 2 et à Belle Étoile, tous scores situés entre 44% et 50% pour Jamet.
    Pourquoi de tels scores dans ces bureaux? J’ai mes explications :
    Pour Belle Étoile, le scandale de l’immeuble Marignan situé en face de l’école, les risques d’insécurité routière pour les enfants, Et le saccage du square Mermoz avec dépenses publiques inutiles et démentielles.
    A Dunant, mon explication : le projet de pseudo « éco-quartier » Damiette… en réalité un vulgaire édifice bourgeois comme Paternotte les aime, encore un énième projet immobilier foireux du Maire qui ne ferait que densifier le quartier, réduire encore un peu plus les marges financières de la ville (encore un terrain communal bradé !!!), amener encore plus de populations nouvelles demandeuses de prestations publiques et enfin, projet immobilier qui saccagerait la cour de récréation de Jules Ferry, l’école de Bernard Jamet….
    Et plus globalement, c’est aussi et surtout le bilan calamiteux du maire sortant, financier surtout, qui a été sévèrement sanctionné.
    Et aussi les inimitiés innombrables qu’il a suscité chez les Sannoisiens, les commerçants, les associations, les enseignants, les parents d’élèves, les policiers (nationale et municipale), les jeunes, les sportifs, les musulmans, les catholiques, les protestants (doté d’un sens de l’éthique prononcé, c’est connu), sans doute des juifs aussi je suppose, des retraités, les jeunes adultes au chômage, des mères d’enfants en bas âge privées de crèche, des actifs qui prennent le train, des habitants des cités, les petits vieux précarisés qui n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois, des classes moyennes exaspérés par le niveau de services publics minable dans cette ville ou les cambriolages, les classes supérieures, catastrophées par le niveau ras la moquette des activités culturelles proposées (bal musette au square Ribot et feux d’artifice, c’est bon, on a donné), les vieilles dames riches, les vieilles dames pauvres, les handicapés, les valides, les pigeons et les chats errants…. Autant de gens et créatures qui ont une dent sérieuse contre le maire qui les a – rayer la mention inutile – :
    – rabroué
    – ignoré
    – méprisé
    – moqué
    – retoqué
    – humilié
    – rabaissé
    – déconsidéré
    – empêché
    – exaspéré
    – déçu….
    Ok, Stop, c’est assez !

    Qui, aujourd’hui, soutient encore Paternotte ? Ah oui, ceux qui lui doivent quelque chose, un peu à la manière de Balkany à Levallois. Oui, Balkany a été réélu dimanche dernier, car son système clientéliste a été poussé à l’extrême et 2 habitants sur 3 de Levallois lui doivent quelque chose. Le système clientéliste Paternotte, cette fois, n’a pas suffi et ne suffira pas à maintenir ses privilèges et sa position. Ainsi va la démocratie sannoisienne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*