NON AU P.L.U. TECHNICIEN, OUI AU P.L.U. CITOYEN

Tout avait pourtant si bien commencé!

Échaudé par les soubresauts ayant accompagné la modification du Plan d’Occupation des Sols (POS) et le combat mené par notre association, l’ancien maire avait pris soin de ne pas lancer la longue et lourde procédure d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) avant les élections municipales, se réservant de revenir sur le sujet après le scrutin. Sa défaite, croyions-nous à l’époque, nous épargnait le pire.

Le futur maire, aux termes des engagements de campagne de Sannois Ensemble, la liste qu’il a menée à la victoire, n’écrivait-il pas «Notre commune doit être administrée dans la transparence, le respect et la confiance. » Ou encore vouloir «Conduire un projet d’urbanisme cohérent, en concertation avec les sannoisiens».

Dans ces conditions qu’avions nous à craindre du PLU en cours d’élaboration alors que son document préparatoire, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), prévoyait une préservation de l’environnement et une préservation du cadre de vie sannoisien.

Le 11 février 2015, à l’occasion de la réunion organisée par notre association, le maire n’affirmait-il pas encore que la nature pavillonnaire du Quartier Pasteur ne serait pas remise en cause par le PLU. S’agissant du quartier de la Gare, poursuivait-il, bien que les injonctions de l’État relayées par le préfet imposent une densification de l’habitat, la densité urbaine de notre ville, la plus construite de la communauté d’agglomération, était un argument de poids pour résister à ces exigences. En outre, ajoutait-il, dans ces quartiers, les écoles sont déjà saturées et la Ville ne dispose ni des réserves foncières ni des moyens financiers pour en construire de nouvelles.

Bien sûr, apprise un mois plus tard à peine, la nouvelle qu’un projet immobilier verrait le jour Boulevard Maurice Berteaux, sur trois parcelles bâties dont une appartenant à la commune, aurait du nous alerter. C’était le premier coup de canif dans le contrat de confiance du maire et des Sannoisiens.

Mais tout a basculé avec les deux réunions d’information des 6 et 9 juin lorsque les larges bandes rouges, orange et jaunes correspondant aux zones U A permettant la construction de hauts immeubles le long des axes de Gaulle – Berteaux et Foch-Péri dans une moindre mesure ont permis à un public de Sannoisiens incrédules de comprendre que les jours du Sannois qu’ils aiment étaient désormais comptés. Et encore, les chiffres erronés communiqués sur la hauteur des constructions, ne permettaient pas encore de mesurer toute l’étendue du désastre à venir.

Notre réunion du 18 juin douchait les derniers espoirs. Venu, malgré nos demandes insistantes, sans aucune carte montrant les nouveaux zonages, aucun document précisant les hauteurs des immeubles à construire, le Maire refusait toute idée de concertation avec les habitants de nos deux quartiers, – les plus concernés par le PLU car inscrits dans un rayon de 500 mètres autour de la gare – et renvoyait à la phase d’enquête publique engagée à partir des 6-8 octobre, la possibilité pour chacun de s’exprimer sur le PLU. Tout en entretenant l’illusion d’un projet non figé susceptible d’évolution à ce moment -là alors qu’il est de notoriété publique que, à ce stade d’élaboration, seuls des ajustements à la marge sont possibles

Aujourd’hui tout est clair. Issu du travail du cabinet Urballiance en lien étroit avec le service d’urbanisme de la ville, ce PLU est un document de spécialistes. Il a été conçu sans tenir compte de l’opinion et du vécu des habitants qui n’ont à aucun moment été associés au processus d’élaboration. Les travaux ont été conduits dans l’opacité, sous la direction du maire et de son adjointe chargée de l’urbanisme, les autres membres de la majorité municipale étant semble-t-il tenus à distance de l’avancée du projet. Hasard du calendrier ou volonté délibérée d’avancer en catimini, le vote sur le PLU et différentes autres importantes opérations d’urbanisme engageant irrémédiablement l’avenir de certains quartiers a été reporté au …6 juillet, après le début des congés.

Voulait-on faire passer en catimini la décision la plus importante du mandat, celle qui engage l’avenir des sannoisiens d’aujourd’hui mais également ceux de demain? La démarche en tout cas s’est conclue par un vote assimilable à un passage en force qui a provoqué la réprobation unanime de toutes les oppositions au maire et le délitement de la majorité municipale, plusieurs conseillers municipaux votant contre le projet ou s’abstenant. Tandis qu’un véritable déni de démocratie tenait plusieurs dizaines de sannoisiens à l’écart des débats, l’accès de l’hôtel de ville leur étant refusé sur ordre du maire.

Devant ce simulacre de démocratie qui, au delà de la trahison des engagements de campagne sur la gouvernance et sur le fond du projet, compromet l’avenir des Sannoisiens sans qu’ils aient eu leur mot à dire, le Trait d’Union Sannois Pasteur-Gare va entreprendre une large consultation des habitants pour définir les grandes lignes d’un PLU alternatif qui saura se dégager du Tout-béton et des appétits des promoteurs qui transforment notre ville en Monopoly géant.

Avec le Trait d’Union Sannois Pasteur-Gare, venez nombreux nous faire part de vos propositions pour substituer un PLU-citoyen à un PLU de techniciens

 

 

 

15 réflexions au sujet de « NON AU P.L.U. TECHNICIEN, OUI AU P.L.U. CITOYEN »

  1. delpNo Gravatar

    Je suis à votre disposition pour cette participation. tant dans la réflexion que dans la diffusion de l’information (qui n’est pas à négliger car le nombre parle aux élus). Bravo pour cette belle initiative..

    je suis une habitante du quartier de la gare..

    Répondre
  2. FlorenceNo Gravatar

    Bonjour,

    Merci pour ce rappel concernant le contexte de la création du PLU et des événements politique locaux des dernières semaines.
    A ce jour, des recours en justice sont-ils possibles voir lancés contre ce PLU ? Il y a t-il-encore un espoir ?

    Répondre
    1. L'équipe Trait d'UnionNo Gravatar Auteur de l’article

      Il y a toujours de l’espoir ! Un élu à identifié 30 causes de nullité dès maintenant.
      Surtout nous ne perdons pas espoir que le Maire et les élus se ressaisissent et se souviennent de leurs engagements. Tous les hommes et femmes politiques ne sont pas des menteurs, tout de même !

      Répondre
  3. JoeNo Gravatar

    Cinéaste, je suis à votre disposition pour réaliser gracieusement nombre de petits films à mettre en ligne sur les sites classiques  » You Tube / Daly Motion  » et d’autres sites bien sûr….
    N’hésitez pas à me contacter, je suis prêt à collaborer avec les personnes de bonne volonté… En outre ma demeure est dans le périmètre incriminé, rue du Maréchal Foch.

    Répondre
    1. L'équipe Trait d'UnionNo Gravatar Auteur de l’article

      Merci de votre soutien.

      sauf événement nouveau nous allons aussi profiter d’une trêve estivale mais nous reprendrons contact fin aout

      Répondre
  4. TouchotNo Gravatar

    Le PLU c’est aussi l’objectif de promouvoir un développement urbain plus solidaire, en organisant le développement de toute la commune, sans oublier les quartiers à la périphérie de la commune.

    La préservation d’un cadre de vie, avec espaces naturels, mixité sociale,facilite de transport et de déplacement doit concerner tous les quartiers de la commune.

    L e Conseil municipal à à arrêté un projet qui n’est pas définitif, un commissaire et enquêteur va recueillir les avis de sannoisiens(nes)et donner son avis.

    Le  » bétonnage » de Sannois, les facilités donner aux grosses sociétés de BTP ne datent pas de la municipalité actuelle, de toute façon, aucune majorité municipale, ne répondra aux satisfactions des uns et des autres, il y aura toujours des blocages et des mécontents.

    L’important c’est de trouver un projet pour l’avenir de la commune, qui réponde à un développement harmonieux de tous les quartiers ( ceux à la périphérie inclus) et qui s’inscrive dans une économie saine pour l’avenir ( depuis plusieurs années, la commune à vécu au dessus de ses moyens, avec des dépenses somptuaires) et respect un projet sociétal, qui inclu tous les habitants.

    Répondre
  5. AlainNo Gravatar

    Il est heureux de voir votre association se reveiller enfin, après le silence poli que vous avez trop longtemps opposé au maire, qui a gagné du temps en baladant les uns et les autres, en espérant faire voter l’arrêt du PLU discŕètement, à la faveur de l’été et à la barbe des habitants. Ça devait passer comme une lettre à la poste, manière Paternotte, en force et après moi le déluge. En termes de discrétion, c’est raté pour le maire, bonjour la caisse de résonnance médiatique désastreuse et c’est un front uni que cette majorité a dressé contre elle, les habitants ne voulant pas de ce bétonnage qui va tuer « l’âme de Sannois ».
    il faut juste espérer que l’enquête publique ne sera pas la mascarade habituelle et que le commissaire enquêteur écoutera vraiment la population mécontente et fera ses recommandations en conséquence.

    Répondre
  6. TigranNo Gravatar

    Merci à Trait d’union de se mobiliser ainsi.
    Notre mode de vie est effectivement au centre des débats. Nous sommes attachés à l’horizontalité de notre quartier.
    L’entêtement de ce maire est insupportable.
    Oui à un PLU CITOYEN. Voire un PLU RIVERAIN.

    Répondre
  7. BartholdiNo Gravatar

    En attendant la mobilisation d’associations contre le PLU, la destruction programmée du patrimoine bâti de Sannois au profit d’immeubles de grande hauteur avance, se poursuit de plus belle.
    Ainsi de la fronde des riverains de l’impasse du Jardin Renard contre la destruction de la magnifique et étrange maison de maître sise au 27 boulevard Gabriel Péri
    Pour lire la lettre des riverains adressée au maire, c’est ici : http://bit.ly/2a2dHuf
    Ce qui est très inquiétant, c’est qu’il ne se passe quasiment pas un jour sans que l’on apprenne qu’un tel a vendu son terrain à un promoteur et là qu’un immeuble va être construit, ici une meulière détruite, là un square partiellement rasé.
    Et l’on peut craindre que cela ne soit que la face émergée de l’iceberg mais que nombre de tractations, transactions et promesses de vente aient lieu dans l’ombre et qu’on ne découvrira le pot-au-rose que lorsqu’il sera trop tard, quand les bulldozers arriveront.
    Seuls la puissance publique et le maire auraient pu arrêter cela, cet appât du gain et cette frénésie motivée par la vénalité.
    Seuls le maire et la puissance publique auraient pu arrêter ce jeu de massacre, au nom de l’intérêt général et de la préservation de notre environnement. Il ne l’a pas fait. Au contraire, il a encouragé cette bétonnisation.
    Il devra justifier ce choix de sacrifier notre tissu urbain dans le but de faire empocher par la ville quelques miettes… pour permettre l’agrandissement d’une école… que l’afflux de nouveaux habitants saturera aussitôt.
    Illogique. Absurde même ! Un non-sens ! Les services publics saturent… donc l’on doit en développer d’autres, amener de nouvelles prestations… Mais comme il n’y a plus de sous dans les caisses de la ville, l’on vend les derniers terrains communaux qui restaient…. où se construisent des immeubles qui font venir de nouveaux habitants qui augmentent d’autant la demande de prestations et de nouveaux services publics… déjà saturés avant même d’exister…. C’est un puits sans fond et une politique désastreuse où l’essai de résolution d’un problème vient aggraver le problème.

    Pourquoi la France a t-elle des hommes politiques si inconséquents et toujours si déconnectés des réalités ? Gérent-ils leurs finances personnels comme ils gèrent le pays ou une commune ?

    Qui saura rétablir de bonnes politiques uniquement dictées par du bon sens, une rationalité économique et sociale et la recherche de l’intérêt général ?

    Répondre
  8. Citoyen pour SannoisNo Gravatar

    Tout est dit et bien analysé dans NON AU PLU TECHNICIEN et aussi dans les commentaires, avec enfin une proposition d’action. Merci.

    Si il y a a encore une parcelle d’espoir, c’est à nous tous de la susciter, de la travailler et de l’exploiter.

    Il ne faut rien négliger : suivre toutes les informations attentivement(*), appuyer et participer à toute possibilité de recours, trouver des compétences d’urbanistes bénévoles pour « densifier » et bien valider nos remarques dans les registres de l’enquête publique si il ne nous reste plus que cela pour espérer obtenir des modifications.
    Aussi tenter de ramener le Maire et son équipe à la raison et à leurs engagements!!

    Même si le domaine de l’association est le quartier gare-Pasteur, pour être crédible il faudra certainement se pencher également sur d’autres parties de la ville comme le dit justement @Touchot. Un PLU n’est pas une somme de souhaits individuels de quartiers mais un projet cohérent pour la ville entière (nous ne vivons pas que dans notre quartier!).

    Il est important de se tenir prêts car tous les délais seront courts ou risquent d’être réduits au plus court pour nous empêcher d’agir! (*)

    OUI au PLU CITOYEN. Nous sommes prêts à y participer……pour SANNOIS.

    Répondre
  9. Citoyen pour SannoisNo Gravatar

    Tout est dit et bien analysé dans NON AU PLU TECHNICIEN et aussi dans les commentaires, avec enfin une proposition d’action. Merci.

    Si il y a a encore une parcelle d’espoir, c’est à nous tous de la susciter, de la travailler et de l’exploiter.

    Il ne faut rien négliger : suivre toutes les informations attentivement(*), appuyer et participer à toute possibilité de recours, trouver des compétences d’urbanistes bénévoles pour « densifier » et bien valider nos remarques dans les registres de l’enquête publique si il ne nous reste plus que cela pour espérer obtenir des modifications.
    Aussi tenter de ramener le Maire et son équipe à la raison et à leurs engagements!!

    Même si le domaine de l’association est le quartier gare-Pasteur, pour être crédible il faudra certainement se pencher également sur d’autres parties de la ville comme le dit justement @Touchot. Un PLU n’est pas une somme de souhaits individuels de quartiers mais un projet cohérent pour la ville entière (nous ne vivons pas que dans notre quartier!).

    Il est important de se tenir prêts car tous les délais seront courts ou risquent d’être réduits au plus court pour nous empêcher d’agir! (*)

    OUI au PLU CITOYEN. Nous sommes prêts à y participer….pour SANNOIS.

    (*) Nécessité d’organiser une veille pendant l’été?

    Répondre
    1. delpNo Gravatar

      Je viens de regarder ces maison. c’est une honte de démolir ce patrimoine. Je partage l’idée qu’en tant que Sannoisienne, toutes les maisons de la ville m’importe. je partage l’idée qu’il faut agir. Pourquoi ne pas fédérer toutes les associations qui voient le jour depuis cette aberration immobilière (qualité de vie pour Sannois, oxygène) en un combat ensemble. Je partage la rigueur nécessaire à avoir dans ce que nous renvoyons. Pourquoi ne pas envisager dans un premier temps un rassemblement devant la Mairie? Ce qui permet la rencontre avec d’autres habitants et à l’intelligence collective de se mettre en branle, rendre visible la désapprobation, qui, je le pense est bien plus massive que ce que les réseaux sociaux peuvent rendre visible. Peut être y a-t il un urbaniste dans notre ville qui partage nos désaccords? Ne peut on pas susciter l’annulation du PLU par le tribunal administratif puisqu’un élu d’opposition avançait ce possible au conseil municipal? Je pense qu’il faut se rendre plus visible collectivement dans un premier temps et agir

      Répondre
      1. L'équipe Trait d'UnionNo Gravatar Auteur de l’article

        Les associations ne sont pas concurrentes, ont des liens et travaillent ensemble.
        Pour le reste il faut attendre la fin de la période des vacances car en ce moment de canicule …
        Merci de votre soutien

        Répondre
    2. L'équipe Trait d'UnionNo Gravatar Auteur de l’article

      Ce blog a pour nom Trait d’Union Sannois. S’il a été le port parole de l’association de défense du quartier hors barrière puis Pasteur Gare il a vocation à traiter du PLU dans son ensemble qui dépasse de très loin les quartiers autour de la gare. C’est le choix de tous les habitants qui est en cause !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*