Réurbanisation du quartier de l’église

Nous nous faisons l’écho d’une publication bien documentée sur le blog Candide à Sannois

http://candideasannois.blogspot.fr/

Rappelons que c’est ce mardi 25 avril 2017 que se tiendra,  à 21 heures, le Conseil Municipal qui devrait voter pour l’adoption définitive du PLU.

Les promoteurs vont donc pouvoir déposer des permis de construire et intensifier encore leur pression sur les propriétaires des zones convoitées.

Plus de 20 courriers ont été reçus ces derniers mois  par certains habitants. Cela promet.

Nous nous sommes fait discrets ces dernières semaines car nous ce n’est pas notre vocation de participer à la diffusion de rumeurs, qui occupaient l’essentiel des conversations.

Mais maintenant nous allons entrer dans le concret !

 

 

 

Les éboueurs d’Emeraude en grève

Nous recevons ce jour la communication suivante:

« Le nouveau systeme mis en place le 1er mars déjà à l’arrêt , que
font nos élus!!!

Les éboueurs d’Emeraude en grève

Argenteuil, hier. Ces employés chargés du ramassage renouvellent
leur mouvement de grève aujourd’hui.
Les employés du groupe Derichebourg dénoncent les nouveaux circuits
de collecte impliquant une charge de travail plus élevée.
Val Parisis – Plaine Vallée

Par Christophe Lefèvre
Déjà perturbée depuis le 1 er mars et la mise en place d’un
nouveau dispositif, la collecte des déchets ménagers n’a quasiment
pas eu lieu sur le territoire du syndicat Emeraude, hier. Une partie
des employés du groupe Derichebourg, qui a remporté l’appel
d’offres lancé par le syndicat Emeraude, s’est en effet mise en
grève pour réclamer « des meilleures conditions de travail ». Un
mouvement lancé par la CFDT.

Emeraude gère le traitement des déchets dans 17 communes de la
communauté d’agglomération de Plaine Vallée et du Val Parisis,
soit environ 275 000 habitants. Souhaitant modifier son
fonctionnement pour, notamment, optimiser les coûts, la structure a
désigné un nouveau prestataire. Et c’est la société
Derichebourg, avec un site basé à Argenteuil, qui a remporté le
marché autrefois détenu par Val Horizon.

Les 125 employés chargés du ramassage sont donc passés dans le
giron de Derichebourg. Mais ces derniers ont dû faire face à des
nouveaux circuits de collecte. « Les tournées ont été
complètement chamboulées, explique l’un d’entre eux. Du coup,
après être rentrés, on est parfois obligés de repartir. On a vu
des gens qui avaient commencé à 5 heures du matin finir entre 15
heures et 17 heures. » « Les charges de travail ont augmenté,
soupire un de ses collègues. Ce n’est plus possible. Il nous faut
plus de moyens en hommes et en matériel. »

« C’est relativement compliqué, mais il faut que les choses se
mettent en place », souffle Gérard Lambert-Motte, maire (LR) du
Plessis-Bouchard et président du syndicat Emeraude, qui a tenu
récemment une réunion publique pour expliquer les nouvelles
modalités de la collecte. Le mouvement de grève est prolongé
aujourd’hui. Le groupe Derichebourg se dit « très attentif à la
situation ». « Nous allons tout faire pour sortir par le haut de ce
conflit », explique ainsi Emmanuel Brun, le directeur général
adjoint, qui recevra aujourd’hui une délégation d’employés. »

nouvelles du quartier Pasteur

Circulation rue Foch.

Le feu situé en face de la sortie de la gare a été mis en service permanent et non plus actionné par les piétons désireux de traverser.
Cette mesure, probablement adoptée en réponse à la pétition des riverains inquiets de excès de vitesse sur ce tronçon, se révèle efficace.
Même lorsque le feu est vert, les automobilistes ont cessé de considérer cette partie comme le départ des 24 heures du Mans.
Et les piétons utilisent mieux maintenant le passage protégé, alors qu’avant, le délai de réponse du feu rouge était dissuasif.
Merci pour cette mise en sécurité.

Poubelles.

Les choses commencent à s’arranger même si on voit encore des poubelles en continu dans la ville et qu’on a l’impression de voir un ballet permanent de camions de ramassage.

Côté positif, le ramassage hebdomadaire des déchets verts fait l’unanimité chez les habitants de pavillons.

Le problème de fond restera le ramassage une seule fois par semaine le soir, des ordures ménagères. Le stress de ne pas garder ses déchets pendant deux semaines, cumulé avec l’impossibilité pour beaucoup de gens qui travaillent d’être présents à 19 heures ou de rentrer les poubelles tôt le matin quand les éboueurs ne seront pas encore passés, font que nous devrons nous habituer à voir des poubelles dans les rues du jeudi matin au vendredi soir.

Sans parler des sacs en plastique exposés aussi car les conteneurs sont souvent devenus trop petits pour une semaine.

Antenne postale Pasteur

La presse locale se fait l’écho du probable transfert du peu qui reste des services postaux dans l’antenne municipale, au kiosque à journaux de la gare.

Ce serait la dernière étape d’une série de manœuvres pour fermer ce service dont notre association avait été à l’origine.

Cette ultime étape passera probablement inaperçue car on ne peut pratiquement rien faire actuellement depuis cette antenne.

C’était pourtant un vrai service pour la population notamment âgée.

Course cycliste.

Du fait des élections la course cycliste a été avancée au week end dernier et il n’y en aura pas de nouvelle cette année.

Sannois poubelle.

Le ramassage une fois par semaine au lieu de deux en exigeant de ne pas sortir les poubelles avant 19 heures et à la fois le début la collecte à 19:30 n’est pas tenable et doit être changé. Pendant la période de mise en place, les camions sont d’ailleurs plutôt passés vers 18:30 dans certains quartiers.

Faites un tour dans nos rues aujourd’hui et vous verrez le nombre de poubelles sorties dès ce matin par des personnes ne pouvant être présentes à 19 heures, souvent car travaillant hors de la commune.

Mise en place laborieuse du nouveau dispositif de collecte des ordures.

Nous constatons beaucoup d’oublis. Certains habitants ont l’impression de voir des camions poubelle passer en permanence. Nous avons aussi l’impression de voir en permanence des poubelles dans les rues.

Maladresse de communication et problème de fond dans le dernier Sannois Mag.

On y rappelle en dernière page le montant des amendes dans les cas où les poubelles seraient sorties trop tôt ou rentrées trop tard.

Mais ponctuellement, pendant la mise en place, comment ne sortir les conteneurs qu’à partir de 19 heures quand le camion passe à 18 :30 ?

Comment rentrer le conteneur avant 9 h quand le camion ne passe réellement qu’à 11:30 ?

Sur le fond la réglementation communale n’est pas possible à respecter par les gens qui ne travaillent pas dans la commune.

Comment rentrer les conteneurs « dans l’heure qui suit la collecte et au plus tard à 13 heures » ? quand on travaille à Paris ?

Difficile aussi pour tout le monde de sortir les poubelles avant 19 heures, contrainte d’autant plus forte que le ramassage n’a lieu qu’une fois par semaine pour les ordures ménagères.

Conséquences du PLU : c’est parti …

le PLU sera adopté lors du conseil municipal du 25 avril prochain.

Au Conseil Municipal de jeudi soir a été validé le principe de travaux importants à effectuer sur le groupe scolaire Pasteur afin d’adapter ses capacités à l’arrivée d’enfants attendue en lien avec l’afflux de population provoqué par la construction d’ensembles immobiliers de logements permise par le PLU dans le périmètre du quartier.

Pour un montant total de plus de 4 millions d’euros les travaux suivants sont prévus:
– construction d’un centre périscolaire pouvant accueillir jusqu’à 140 enfants;
– extension de 3 classes élémentaires;
– extension de 3 classes maternelles;
– reconstruction du réfectoire;
– reconstruction du préau et des sanitaires.

Le coût de 4 millions bénéficiera à hauteur de 3,2 millions d’une dotation de soutien de l’Etat permise par l’article 141 de la loi de finances 2017.
Seuls 800 000€ resteraient à la charge de la commune.
Le maire a été autorisé à déposer les demandes de permis de démolir et de construire correspondant aux travaux.
La déconstruction préalable aux travaux sera effectuée pendant les grandes vacances de juillet-août 2017.